Potager et légumes

Cultiver des tomates en pot : les 5 clés du succès


Vous souhaitez cultiver des tomates, mais vous ne possédez qu’un balcon ou une terrasse et vous pensez que c’est impossible ? Détrompez‑vous !

Même si cela demande un peu plus d’attentions qu’en pleine terre, cultiver des tomates en pot ou en bac est tout à fait possible.

Si vous débutez, commencez par des tomates cerises, plus faciles de culture.

1. Sélectionner le bon pot

La taille du contenant qui recevra le pied de tomate a son importance. En effet, qu’il s’agisse d’un pot ou d’un bac, il devra être suffisamment volumineux (et profond) pour permettre au plant de pousser dans de bonnes conditions. Une hauteur de 30 cm est le minimum conseillé.

Le matériau qui compose le pot ou le bac est également important. Ainsi, les pots en terre cuite sont poreux et ils ont donc tendance à faire perdre l’humidité de la terre qu’ils contiennent. Les arrosages deviennent alors plus fréquents en cas de fortes chaleurs.

Il faudra aussi tuteurer les tomates.

2. Choisir le bon substrat

Pour cultiver des tomates en pot, vous devez leur fournir un substrat riche et fertile. Pour ce faire, suivez ces 3 étapes :

  • Déposez une couche de drainage au fond du pot (5 cm).
  • Si vous avez de la terre de jardin, mélangez‑la avec du terreau et remplissez 2/3 du pot. Sinon, n’utilisez que du terreau.
  • Complétez avec du fumier bien décomposé ou du compost.

Conseil malin :

Pour améliorer le drainage, incorporez de la vermiculite (vendue sous le nom de perlite dans le commerce) ou de la pouzzolane au substrat. Ces dernières permettront de conserver l’humidité dans le sol tout en permettant une bonne circulation de l’eau.

3. Apporter de l’engrais

La tomate est une plante gourmande et, malgré vos efforts pour créer le meilleur substrat possible, elle aura besoin d’un coup de pouce. Aussi, lors des arrosages, n’hésitez pas à apporter un peu d’engrais à vos tomates.

L’important n’est pas la quantité, mais la fréquence (tous les 15 jours par exemple). Il faut laisser le temps à la plante d’absorber ce que vous lui donnez.

4. Surveiller l’arrosage

Lorsque l’on cultive des plantes en pot, l’arrosage est toujours problématique. Les tomates ne font pas exception. Ainsi, pour éviter les mauvaises surprises :

  • surveillez régulièrement l’humidité de la terre ; sans être détrempée, elle doit toujours être mouillée.
  • pensez à pailler la surface du pot pour conserver la fraîcheur.

Conseil malin :

Prévoyez une soucoupe à installer sous le pot. De cette manière, votre pied de tomate aura toujours une réserve d’eau en cas de besoin.

5. Couper les feuilles en trop

Les végétaux perdent de l’eau par les stomates de leurs feuilles. Ce phénomène est appelé l’évapotranspiration.

Pour réussir à cultiver des tomates en pot, votre rôle sera de trouver le subtil équilibre entre laisser suffisamment de feuilles pour la bonne santé de la plante et éliminer les autres qui lui font perdre de précieuses ressources liquides (souvent appelés « gourmands »).


En savoir plus :

  • Bien cultiver la tomate
  • Tomate cerise : culture et entretien
  • Des tomates sans maladies
  • Idées de recettes à base de tomates


Video: Réussir sa production de fraise + visite potager (Juin 2021).