Fleurs du jardin

Campanule des murs : la reine des rocailles


La campanule des murs est peut‑être la plus représentée de son genre botanique dans nos jardins.

Campanule des murs en résumé :

Nom latin : Campanula muralis, Campanula portenschlagiana
Famille : Campanulacées
Type : Vivace

Port : Tapissant
Hauteur : 10 cm
Densité de plantation : 6 à 8 pieds par m²
Exposition : Ensoleillée à mi-ombragée
Sol : Tout type, bien drainé

Floraison : Mai à juillet

Les raisons de son succès sont multiples : elle est résistante, se plaît dans tous les sols, ne craint pas trop la sécheresse et, pour ne rien gâcher, sa floraison en coussin violet est particulièrement esthétique.

  • Nos fiches sur la campanule

Plantation de la campanule des murs

Pour une meilleure reprise, il est préférable de planter la campanule des murs en automne. Une plantation au printemps est possible, mais il faudra alors être plus vigilant sur l’arrosage.

Peu contraignante, cette vivace couvre‑sol ne nécessite pas de préparations particulières pour être plantée. Elle tolère la mi‑ombre, mais s’épanouit mieux au soleil. La campanule des murs pousse également dans tous les types de sol, tant que celui‑ci est bien drainé.

La quantité de plants au mètre carré dépendra de la rapidité de résultat attendu. Il faut normalement compter 40 cm d’espace entre chaque pied, soit 6 à 8 godets pour 1 m². Ils se rejoindront naturellement pour faire un coussin. Cependant, si vous souhaitez que la terre soit recouverte plus rapidement, rien ne vous empêche de réduire la distance de plantation et d’augmenter le nombre de plants.

Entretien

Outre sa simplicité de culture, la campanule des murs ne demande que très peu d’entretien. Même si elle est peu sensible à la sécheresse, l’arrosage doit néanmoins être surveillé en cas de fortes chaleurs prolongées.

Aucune taille n’est à prévoir. Cependant, si vous trouvez les fleurs fanées inesthétiques, vous pouvez simplement les arracher délicatement à la main, en faisant attention à ne pas déraciner le pied.

Maladies et ravageurs

La campanule des murs peut se montrer sensible à la rouille et l’oïdium. Côté ravageurs, ce sont les limaces et les escargots qui peuvent poser problème. La cicadelle écumeuse (aphrophore) est également un parasite de la campanule. Sans être un réel danger pour la plante, elle peut toutefois l’affaiblir.

Multiplication de la campanule des murs

Pour multiplier la campanule des murs, le moyen le plus simple et le plus rapide est encore de la diviser. Pour ce faire, en automne, vous devez arracher tout ou partie du pied de la vivace.

Ensuite, fragmentez la motte ainsi obtenue en autant de morceaux voulus (pas trop petits quand même). Il ne reste plus qu’à repiquer vos nouveaux plants là où vous le souhaitez.

Emploi et association

La campanule des murs est, comme son nom l’indique, la plante parfaite pour fleurir vos murets, dallages et rocailles. Rien n’empêche cependant de l’installer en premier plan dans un massif.

Elle peut être associée aux variétés rampantes de l’orpin, à l’iris, à la joubarbe ou encore au Phlox sp.


Crédits :Eleni Mac Synodinos


Video: Installer un couvre-sol sur un talus (Juin 2021).