Potager et légumes

Capucine tubéreuse : tout est bon dans… la capucine


La capucine tubéreuse en résumé :

Nom latin : Tropaeolum tuberosum
Nom commun : capucine tubéreuse, mashua
Famille : Tropaeolacées
Type : Légume tuberculeux

Hauteur : 2 à 3 m
Distance de plantation : Tous les 50 cm
Exposition : Ensoleillée voire mi‑ombragée
Sol : Plutôt léger, humifère, drainant

Plantation : Mai, juin
Récolte : Novembre

Vous connaissez sûrement la capucine ornementale que l’on utilise pour fleurir les massifs du jardin ou pour lutter contre les pucerons au potager. Mais connaissez‑vous la capucine tubéreuse ? Cette vivace grimpante provenant d’Amérique du Sud est cultivée pour ses tubercules au goût et aux formes très originaux. Cependant, ses jeunes feuilles et ses fleurs apporteront également une touche d’originalité à vos recettes.

Plantation de la capucine tubéreuse

Préparation du sol :

En automne, préparez votre sol en l’amendant par un apport de terreau, de sable voire de cendres. En effet, la capucine tubéreuse se développe mieux dans les terres légères.

Au printemps, juste avant la plantation, bêchez la zone de culture en y incorporant du compost ou du fumier bien décomposé.

Plantation :

En début de printemps (février, mars), plantez les tubercules dans des pots et installez‑les à l’abri du froid. À la mi‑mai, lorsque les risques de gelées ont disparu, installez des tuteurs tous les 50 cm. Ces derniers doivent faire au moins 2 m afin de soutenir la plante durant sa croissance. Ensuite, à chaque tuteur, repiquez les jeunes plants en pleine terre. Pour une meilleure récolte, veillez à ce que les pieds soient plantés en situation ensoleillée.

La capucine tubéreuse étant particulièrement productive, quelques pieds seulement suffiront pour les besoins d’une famille.

Culture et entretien

La culture de la capucine tubéreuse est simple et prend peu de temps. Les travaux d’entretien principaux sont le buttage, selon le même principe que les pommes de terre. Vous obtiendrez alors une plus grande récolte de tubercules. Vous devrez également surveiller l’arrosage lorsque le temps deviendra trop sec.
Dernier détail qui a son importance : il n’est pas nécessaire de tailler la capucine tubéreuse.

Maladies et ravageurs :

La capucine tubéreuse est surtout sensible aux attaques des ravageurs et des parasites. Parmi ceux‑ci, se trouvent les chenilles et les altises (Epithrix spp.) qui dévorent tiges et folioles des jeunes pousses et des plantes adultes. Comme toutes les capucines, elle n’échappe pas aux attaques des pucerons (en particulier les noirs).

Récolte et conservation

La récolte s’effectue en automne, lorsque le feuillage a disparu. Pour déterrer les tubercules, utilisez une fourche‑bêche. Vous limiterez ainsi le risque de les abîmer.

Sachez qu’il est possible de laisser les tubercules en terre l’hiver et de les récolter au fur et à mesure. Ils risquent cependant d’être attaqués par les rongeurs. Si vous souhaitez éviter ce problème, stockez votre récolte dans du sable sec et conservez‑la dans un lieu à l’abri de la lumière.

La capucine tubéreuse en cuisine

Il est possible de consommer la capucine tubéreuse de multiples façons :

  • les jeunes feuilles peuvent être incorporées dans vos salades estivales ;
  • les fleurs apporteront une touche originale à vos plats, ainsi qu’un peu de piquant ;
  • les tubercules, quant à eux, peuvent être mangés crus ou cuits ; ils vous surprendront alors par leur léger arrière‑goût de cacao.


Video: Conférence sur le jardin forêt de Fabrice Desjours (Mai 2021).