Information

6 systèmes d’arrosage pour le jardin – Jardiner Malin


Plantes en pot, massifs, potager, pelouse… Vous ne savez pas quel système d’arrosage est le plus adapté pour votre extérieur ?

On défriche un peu le sujet pour vous permettre d’y voir plus clair ! Découvrez 6 systèmes d’arrosages pour le jardin.

À lire aussi :

  • Arrosage des plantes d’intérieur pendant les vacances
  • Vacances, prévoir l’arrosage
  • Gérer l’arrosage l’été

Le traditionnel arrosoir

Faire des apports d’eau avec un arrosoir, c’est long ! C’est pourquoi on privilégie cet outil pour les balcons ou les petits jardins de ville.

N’hésitez pas à laisser votre arrosoir dehors de manière à ce qu’il se remplisse lorsqu’il pleut. L’eau de pluie reste la meilleure eau pour arroser vos plantes. Veillez à arrosez au pied de la plante, voire en remplissant la soucoupe s’il s’agit d’une plante en pot. Elle va alors boire l’eau avec ses racines par capillarité, comme en pleine terre. En revanche, ne laissez pas l’eau stagner dans la soucoupe, cela risquerait de faire pourrir les racines.

L’arrosage manuel

Fini les allers-retours du robinet aux plantes, l’arrosage manuel est placé le long d’un tuyau qui vous permet de déambuler avec dans le jardin.

Bien souvent, les arroseurs sont dotés de plusieurs modes ayant plus ou moins de pression et de largeur de jet. Ainsi, vous pouvez adapter votre arrosage lorsque vous passez d’un végétal à un autre. Ce système d’arrosage pour le jardin demande un peu de travail de votre part mais reste très abordable.

L’arrosage automatique par aspersion

On utilise l’arrosage par aspersion pour la pelouse ou de grandes étendues de culture. Vous pouvez choisir d’utiliser un arrosage enterré ou de surface. L’arrosage enterré est discret et ne sort que pour accomplir sa tâche. A l’inverse l’arroseur de surface est souvent mobile et doit être déplacé pour couvrir une grande surface.

Arroseurs oscillants

Ce type d’arroseur émet de multiples longs jets et exercent une rotation à 180°. Il est possible de personnaliser la longueur des jets, leur trajectoire et la durée de l’arrosage.

Arroseurs circulaires

Les modèles circulaires opèrent une rotation à 380° sans jamais s’arrêter de projeter de l’eau. Vous pouvez alors régler le degré de rotation, la pression de l’eau et la longueur du jet pour adapter l’arrosage à la surface de votre jardin.

Arroseurs canon

Portant bien leur nom, ces systèmes d’arrosage pour le jardin envoient des jets d’eau à intervalles réguliers. Ils sont plutôt utilisés pour arroser de très grandes surfaces comme des champs.

L’arrosage goutte à goutte

Le goutte à goutte a l’avantage d’être précis. Il ne donne que ce qu’il faut à la plante et au niveau du pied. Ainsi, pas de gaspillage d’eau ni de feuilles mouillées. Idéal pour le potager et les massifs, il limite l’apparition de maladies comme le mildiou.

Contrairement à l’arrosage par aspersion, il ne cible que les racines des plantes et non les adventices autour ! Il s’organise avec un tuyau principal et des tuyaux secondaires qui permettent d’atteindre toutes les plantes à arroser. Au niveau des végétaux concernés, vous pouvez placer des goutteurs, des brumisateurs ou des asperseurs. Ainsi, chaque plante reçoit de l’eau de la meilleure manière qui soit pour son bon développement.

Une fois que tout est installé, il suffit de programmer la fréquence et la durée des arrosages. Certains modèles sont connectés à un pluviomètre et stoppent les apports d’eau en cas de pluie.

Arroser pendant les vacances

Si vous n’avez pas de système d’arrosage automatique, le départ en vacances peut causer quelques craintes. Pas de panique, il existe des solutions pour palier à ce problème :

  • Installez des oyas à proximité de vos plantes potagères. Ces réceptacles en terre cuite sont alors remplis d’eau avant voter départ. La terre cuite étant une matière poreuse, elle va libérer de l’eau au fur et à mesure. Vous pouvez alors partir durant deux semaines l’esprit tranquille.
  • Une autre technique un peu plus artisanale consiste à remplir une bouteille d’eau. Faites quelques trous dans le bouchon, retournez-la et enfoncez-la sous terre. L’eau va alors couler progressivement, comme un goutte-à-goutte.
  • Pensez aussi à étalez une couche de paillage pour préserver l’humidité du sol.

A lire : 10 plantes qui supportent la sécheresse


Video: Episode 44: Les oyas 4 mois plus tard (Mai 2021).