Information

Par quoi remplacer le gazon ? Alternatives à la pelouse – Jardiner Malin


Elle vous donne du fil à retordre pour rester impeccable ! Avec le réchauffement climatique, la pelouse n’est pas idéale dans tous les jardins.

Alors par quoi remplacer le gazon ? Découvrez des plantes couvre-sol faciles à vivre et qui créent un tapis verdoyant.

À lire aussi :

  • Plantes couvre-sol, terminé les tontes

Un gazon trop contraignant

Une belle pelouse verdoyante c’est du travail ! Il faut la tondre régulièrement, la scarifier, semer des graines là où des trous se forment… Avec nos étés de plus en plus secs, elle jaunit et se dessèche.

Ces inconvénients non négligeables poussent à se demander : par quoi remplacer le gazon ou la pelouse ? Cela est d’autant plus pertinent lorsque l’on a une résidence secondaire ou un terrain particulièrement hostile (sec, pentu…) et difficile à entretenir.

Couvre-sols pour au soleil

Thym laineux

Atteignant 0.5 de haut pour 0.60-1m d’envergure, cette variété de thym est idéale au sein d’un sol sec et en plein soleil. C’est l’allié des jardins secs qui ne peuvent pas se permettre de semer de la pelouse, au risque d’obtenir une moquette grillée. Ce couvre-sol bas est vivace, persistant et dispose de feuilles velues gris-vert. Une fois bien en place, il supporte facilement la sécheresse estivale et les gelées hivernales. A la fin du printemps, ce tapis vert est ponctué de quelques fleurs roses. Aucun entretien n’est à prévoir dès lors que le thym laineux s’est bien enraciné.

Zoysia tenuifolia

Aussi appelé gazon des Mascareignes, cette graminée forme un lit végétal avec de petites bosses. Ne dépassant pas les 10cm de haut, le Zoysia supporte facilement le piétinement qui ne fait que renforcer sa densité. Chaque plant atteint environ 40cm d’envergure. Cette plante reste bien verte hormis en hiver où elle jaunit lorsque les températures descendent en-dessous de 0°C. Elle n’est pas exigeante en termes de sol et supporte tout type de substrat tant qu’il est drainé. Une fois installé, cette sorte de gazon ne demande plus d’entretien si ce n’est 1 désherbage par an. Dans un climat très chaud et sec, il faudra arroser deux fois par mois en été. En climat tempéré, pas besoin d’arrosage.

Kikuyu

Si vous vivez plus au sud et que vous ne craignez aucune gelée en hiver, vous pourrez planter du kikuyu, cette plante particulièrement apprécié dans les pays méditerranéen comme l’Espagne.

Facile d’entretien, le kikuyu, ou Pennisetum clandestinum, se propage naturellement et peut même se tondre, 1 ou 2 fois par an, si vous jugez qu’il devient trop haut.

Couvre-sols pour l’ombre

Helxine

L’helxine est un charmant couvre-sol aux petites feuilles rondes et bien vertes. Ressemblant à de la mousse, il pousse au sein d’un substrat frais et riche. Il supporte le piétinement avec modération, atteint 10cm de haut pour 30cm d’envergure. Attention aux températures car cette jolie plante a seulement une rusticité de -10°C. Elle pousse facilement en ville ne craignant pas la pollution et colonise le pied des arbres.

Avec sa silhouette moelleuse, elle épouse le relief de votre terrain. Cette vivace supporte très bien une situation complètement ombragée et pousse également à la mi-ombre. On la voit souvent dans les petits jardins de villes, les bords de bassins ombragés et les jardins japonais.

Dichondra rampant

Encore une vivace couvre-sol aux petites feuilles rondes et vertes. Comme l’helxine, le Dichondra s’épanouit à l’ombre ou à la mi-ombre. En revanche, il préfère un sol sableux et riche. Cette vivace ne supporte pas l’eau stagnante et les substrats compacts, le sol peut être frais ou sec mais toujours bien drainé. Mesurant 10cm de haut pour 50cm d’envergure, elle forme rapidement un beau tapis vert et dense. Toutefois, elle ne supporte que peu les piétinements, préférez alors la planter à un endroit peu emprunté ou au pied des arbres et des haies.

Peu d’entretien (sauf au début !)

L’un des principaux avantages des plantes-couvre-sol est qu’elles ne demandent quasiment pas d’entretien. Toutefois, ce n’est vrai qu’à partir du moment où elles sont bien installées ! Juste après la plantation, certains soins sont nécessaires pour avoir ensuite l’esprit tranquille. Il faut d’abord retirer toutes les adventices, les cailloux, décompacter la terre avec une grelinette et ratisser avant de planter. Les six premiers mois, vous aurez à désherber consciencieusement et manuellement votre couvre-sol. Cela évite toute concurrence et permet à votre plante de s’installer durablement. Enfin, le premier été demandera des arrosages réguliers. La fréquence dépend de l’espèce plantée. Ensuite, vous n’avez presque plus rien à faire. Un petit désherbage par an , une tonte éventuelle et le tour est joué !


Video: La tonte différenciée: une bonne pratique écologique et économique! (Juillet 2021).