Jardinage

La tétragone : un parfait substitut à l’épinard


La tétragone en résumé :

Noms latins : Tetragonia expansa, Tetragonia tetragonoïdes
Noms communs : Tétragone, épinard de Nouvelle‑Zélande
Famille : Aizoacées
Type : Légume‑feuille

Hauteur : environ 1 m
Distance de plantation : 80 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Calcaire à neutre, léger, humifère

Plantation : Avril‑mai
Récolte : Juillet à octobre

La tétragone est une plante annuelle qui présente de nombreux avantages : elle est simple à cultiver, supporte bien la sécheresse et, de ce fait, peut facilement remplacer nos classiques épinards au potager. Son goût est, en effet, très proche du légume‑feuille que nous avons l’habitude de consommer. Cette caractéristique et son pays d’origine lui ont d’ailleurs valu son autre nom : « épinard de Nouvelle‑Zélande ».

Plantation de la tétragone

Même si elle n’est pas compliquée à cultiver, la tétragone réclame néanmoins un sol travaillé pour s’épanouir. C’est pourquoi, l’automne avant la plantation, vous devrez effectuer quelques amendements. Vous devrez également lui réserver un endroit chaud et ensoleillé.

Préparation du sol :

Pour préparer le sol de votre potager à accueillir l’épinard de Nouvelle‑Zélande, il faut :

  • Apporter de l’humus (ou matière organique) sous forme de compost ou de fumier bien décomposé.
  • Si votre sol est trop argileux, intégrer du sable pour alléger la terre. Si vous possédez un poêle ou une cheminée, vous pouvez également mélanger vos cendres de bois.
  • Ameublir le sol en le bêchant à l’aide d’une fourche‑bêche.

Semis et plantation :

Pour planter la tétragone, vous avez deux possibilités :

Directement en pleine terre

Au milieu du printemps, c’est-à-dire vers avril‑mai, préparez vos semis en faisant tremper vos graines pendant 24 h avant de les semer. Le lendemain, répartissez quelques graines en ligne ou dans des poquets, mais toujours séparées d’au moins 80 cm.

Germination en godet et repiquage

Pour gagner un peu de temps, vous pouvez également préparer vos semis dès le début du printemps (mars). Pour cela, mouillez les semences pendant 24 h et ensuite semez‑les dans des godets ou en terrine. Le substrat utilisé doit être composé de terreau et de sable mélangés. Au bout de quelques semaines, lorsque les plantules ont 2 ou 3 feuilles, sélectionnez les plus vigoureuses et repiquez‑les en pleine terre. Néanmoins, l’opération doit avoir lieu de préférence lorsque les dernières gelées sont passées.

Culture et entretien de la tétragone

Même si elle supporte bien la chaleur et le manque de pluie, la tétragone a malgré tout besoin d’eau pour bien se développer. Vous devrez donc surveiller l’arrosage et particulièrement en cas de sécheresse prolongée.

Maladies et ravageurs :

La tétragone résiste bien aux maladies. En revanche, elle peut être attaquée par les escargots et les limaces. Ce sont surtout les jeunes pousses tendres qui seront ciblées en priorité.

Récolte et conservation

En fonction de la période de semence, la récolte peut intervenir dès le mois de juillet et s’étaler jusqu’aux premières gelées (octobre‑novembre).

Une fois cueillies, les feuilles peuvent se conserver quelques jours au réfrigérateur.

La tétragone en cuisine

Cuites ou crues, les feuilles de la tétragone s’accommodent de nombreuses façons :

  • crues, elles se dégusteront en salades ;
  • cuites, vous pourrez les préparer de la même façon que les épinards.


Video: Les épinards: du vert.. et du fer? (Mai 2021).