Animaux

Pourquoi mon chien est-il peureux ?


Votre chien est angoissé par l’orage, le bruit des pétards ou par toutes nouvelles situations ? Dans ce cas, il tremble, bave, aboie ou détruit… Très souvent, ses oreilles sont orientées vers l’arrière, ses poils hérissés, ses pupilles dilatées… Et si votre chien était hyper anxieux ?

Découvrez les raisons de la peur chez le chien et les conseils pour avoir un animal serein.

Mon chien a peur de tout, pourquoi ?

Le chien développe des angoisses dans les premiers jours de sa vie si l’éducation qu’il reçoit n’est pas appropriée.

Une mauvaise sociabilisation :

L’éleveur a un rôle déterminant pour l’équilibre et l’avenir du chiot qu’il confie à une famille. Car en professionnel consciencieux, c’est à lui de préparer le chien à quitter sa mère et sa fratrie. Comment ? En lui proposant toutes les expériences sensorielles possibles et en associant chacune d’elle à une expérience agréable.

  • Tout d’abord, en le familiarisant avec les bruits de la vie courante (aspirateur, radio, orage, pétard…).
  • Ensuite, en le faisant rencontrer des enfants, des hommes, des femmes, le facteur, d’autres animaux, etc.
  • Et enfin en l’habituant à la voiture ou à être manipulé pour les soins du quotidien (visite chez le vétérinaire, bain, nettoyage des oreilles…).

Un chiot devient anxieux privé de tous ces stimulus, car il se trouve confronté à des situations qu’il ne connaît pas. Par conséquent, il est incapable de les gérer.

Un sevrage précoce :

Le chien séparé de sa mère avant l’âge de 8 semaines développe l’anxiété de séparation. Et il est parfois dans l’incapacité de contrôler son agressivité lorsqu’il a peur. Ce temps est nécessaire à la chienne pour lui apprendre l’autonomie et les règles de vie au sein d’un groupe.

Un comportement du maître inadapté :

L’âge idéal pour accueillir un chiot est entre 8 et 10 semaines. Il perd alors tous ses repères et c’est son maître qui devient son nouveau référent. En tant que tel, il doit prendre le relais dans la poursuite de la sociabilisation. Le chiot continue ainsi à découvrir des situations et des lieux différents.

Le chien ne développe pas d’angoisses dans un cadre sécurisé avec des règles de vie très précises (ne pas quémander à table, ne pas aboyer pour un oui ou pour un non, apprendre à rester seul…).

Les règles fixées sont à appliquer par tous les membres de la famille pour ne pas générer d’angoisses. La cohérence et la régularité sont essentielles pour avoir un chien zen.

Les maladies comme l’hyperthyroïdie ou les troubles obsessionnels (tocs) engendrent des phobies chez le chien. Parlez-en à votre vétérinaire.

Mon chien est peureux, quelles solutions ?

Les peurs installées sont très difficiles à faire disparaître, car elles sont le résultat de traumatismes. Les bons réflexes sont donc à prendre dès l’arrivée du chien à la maison.

Pour le chiot :

La sociabilisation est à poursuivre et à approfondir.

  • Apprenez-le à rester seul dans une pièce quelques heures par jour, pour ne pas créer un hyper attachement. Il conduit à l’anxiété de séparation. Et faites-le garder de temps à autre dans une pension ou par des amis.
  • Ne surprotégez pas votre compagnon en le prenant dans vos bras à chaque difficulté. Mais au contraire, confrontez-le à ses peurs en renforçant tous ses progrès avec une récompense (friandise, jouet, caresse, etc.).
  • En cas d’orage (ou autre évènement similaire), laissez votre chien se cacher et ignorez-le. Si vous cherchez à le réconforter, il va sentir votre angoisse et sa peur va augmenter. En l’ignorant, il se dit : « Tiens finalement ce n’est pas si grave ce bruit ! ».
  • L’anthropomorphisme est à bannir absolument. Les humaines et les chiens n’ont ni les mêmes besoins ni les mêmes attentes.

Pour le chien adulte :

Les angoisses du chien adulte ou du chien adopté sont ancrées profondément dans sa mémoire. Et il en gardera toujours des séquelles.

Cependant, consultez un comportementaliste est recommandé. Avec sa parfaite connaissance de la psychologie canine, il sait désensibiliser un chien de ses peurs. En terme canin, on parle de reconditionnement du chien.

Votre vétérinaire quant à lui peut vous orienter vers les phéromones de synthèse (apaisine) ou des tranquillisants. En cas de maladie cachée, un traitement approprié est prescrit.

À lire aussi : l’anxiété de séparation chez le chien

Conseils malins

Un environnement bienveillant et une vie rythmée par des rituels (promenade quotidienne, repas donné à la même heure et éducation positive) apaisent le chien anxieux.

L.D.


Video: EDUCATION CANINE CHIEN TRÈS CRAINTIF. FORMATION SYM DOG 2017 (Juin 2021).