Arbres et arbustes

Ces cinq arbustes qui accueillent les oiseaux


Voici cinq idées de refuges végétaux pour les oiseaux. Autant d’endroits rêvés pour les aider à traverser les saisons froides et braver les intempéries.

A lire aussi :

  • Des abris pour les petits animaux
  • Nourrir les oiseaux en hiver
  • Reconnaître les principaux oiseaux du jardin pour mieux les accueillir

Le sureau commun

Dès l’automne, les oiseaux se régalent des baies noires du sureau.

Ils participent ainsi à la dispersion de ses graines. Cet arbuste de la famille des Adoxacées nécessite peu d’entretien.

Il s’accommode de tous les types de sol ou d’exposition. Il fleurit en mai ou juin.

Ses fleurs, blanches ou jaunes, peuvent être utilisées comme condiment dans les salades.

  • A lire aussi : bien cultiver le sureau

Le bambou sacré

Aussi appelé Nandina domestica, le bambou sacré produit des baies semblables à des groseilles. Elles régalent les oiseaux une bonne partie de l’hiver.

On le plante en massif de l’automne à la mi-mars. On choisit un endroit abrité car l’arbuste craint les coups de vents froids et vifs.

Très résistant à la pollution, il s’adapte très bien dans les jardins urbains.

  • A lire aussi : bien cultiver le bambou sacré

Le Callicarpa

On dirait des bonbons ou des perles. On ne se lasse pas d’admirer les fruits du Callicarpa et leur couleur violette intrigante.

Même les oiseaux semblent fascinés. Ils ne dégustent ces baies qu’une fois qu’elles ont bruni, à la fin de l’hiver.

On profite ainsi du spectacle pendant trois longs mois.

Planté au printemps dans une zone ensoleillé mais à l’abri du vent, le Callicarpa se révèle particulièrement résistant aux maladies.

  • A lire aussi : bien cultiver le callicarpa

Le cognassier du Japon

Très facile à entretenir, le cognassier du Japon forme une haie quasi impénétrable.

Entre ses épines, on trouve de gros fruits jaune pâle, les coings.

Une fois cuits, ils s’intègrent parfaitement aux recettes de gelées ou de confitures. L’arbuste est plutôt rustique.

Il supporte des températures, jusqu’à -25°C. Il s’adapte à tous les sols, même les plus pauvres et caillouteux.

  • A lire aussi : bien cultiver le cognassier du Japon

Le houx

Plante emblématique des fêtes de fin d’année, le houx est à l’origine une plante des sous-bois. Ses baies écarlates sont très prisées par les merles et les grives.

Pour assurer la fructification, il est impératif d’avoir des pieds mâles et femelles.

On plante les arbustes en mars ou avril. L’espèce apprécie les sols riches et frais.

Elle s’épanouit aussi bien au soleil qu’à l’ombre.

  • A lire aussi : bien cultiver le houx

Conseil malin

Au moment de planter ces arbustes, veillez à bien écarter chaque pied d’au moins un mètre. Ils bénéficient ainsi d’un meilleur ensoleillement. Les fruits sont alors plus nombreux.


  • À lire : Reconnaître les principaux oiseaux du jardin pour mieux les accueillir

M.B.

Crédits des visuels : Oiseau et arbuste : ©Brian Lasenby – stock.adobe.com Sureau : ©Hellen Sergeyeva – stock.adobe.com Bambou : ©Hcast – stock.adobe.com Callicarpa : ©Christian Pedant – stock.adobe.com Cognassier : ©Photoscaph – stock.adobe.com Houx : ©Pixarno – Fotolia


Video: 7 super arbustes PERSISTANTS pour se cacher RAPIDEMENT! (Juin 2021).